SLAC 2016-2017, séance 9. Matérialisme et théorie littéraire : séance de bilan

Cette dernière séance de l’année aura lieu le vendredi 23 juin 2017, de 14h30 à 17h30. Exceptionnellement, elle se déroulera à l’EHESS (105 boulevard Raspail, salle 6). Elle est ouverte à tou-te-s.

Critique, théorie littéraires et marxisme en France (de 1945 à nos jours)

Laélia Véron (ENS Lyon, IHIRM / Paris 3)

Cette communication présentera un travail collectif de synthèse (en cours) sur les rapports entre critique, théorie littéraires et marxisme en France, de 1945 à nos jours. Via une approche chronologique, il s’agira de penser les conditions de jonction entre le champ critique et théorique de la littérature, qui paraissait en 1945 a priori éloigné des approches matérialistes, et le marxisme, ainsi que la fortune et l’hétérogénéité des manifestations de cette jonction.

Barbéris : un programme de lecture marxiste

Vincent Berthelier (ENS Ulm)

À travers l’étude de quelques articles de Pierre Barbéris, nous reviendrons sur le projet de lecture marxiste développé par ce critique littéraire, et sur les prises de position que ce projet représente dans le champ de l’analyse littéraire. Nous étudierons pour cela brièvement le contexte de production de ce programme de lecture.

Quelles catégories pour l’analyse marxiste des textes littéraires? L’Inconscient Politique de Fredric Jameson comme méthode

Marion Leclair (Paris 3)

L’exposé consistera en une brève présentation de L’Inconscient politique (1981) de Fredric Jameson. Après avoir rappelé le postulat initial de Jameson, qui invite à considérer les « formes » d’une  œuvre littéraire comme autant d’« idéologèmes » dans lesquels se niche l’idéologie de l’œuvre nous nous efforcerons de recenser les formes que Jameson examine (le genre en premier lieu, mais aussi le schéma des personnages, le type de narration/focalisation et le style) et les différentes structures dont il les rapproche (mode de production, mode de production littéraire, classe sociale), afin de montrer l’usage qui peut en être fait pour l’analyse des textes.

Revenir en haut

Revenir en haut