Séminaire Littéraire des Armes de la Critique (S.L.A.C.) – 2014-2015

Peuple et Critique
Pour la seconde année consécutive, les séminaires associés « Les Armes de la Critique » accueillent en leur sein un séminaire littéraire et théorique qui réfléchira cette année à la question du peuple, du prolétariat, comme destinataire de la littérature (que signifie écrire pour le peuple ?) ou comme origine, réelle ou fantasmée, de la production littéraire.
Nous nous réunirons environ une fois par mois.
Co-organisateur/trice-s : Vincent Berthelier, Jordi Brahamcha-Marin, Alice de Charentenay, Anaïs Goudmand, Quentin Fondu, Stéphane Partiot, Laélia Véron
***
Programme prévisionnel

Les séances s’étendront sur une durée de 3h, et comprendront plusieurs interventions et discussions autour de ces interventions.

Le programme est prévisionnel, et peut être rediscuté et redéfini. Toutes celles et tous ceux qui désirent participer sont prié-e-s d’envoyer une proposition (brève) de communication à Vincent Berthelier (vincent.berthelier@ens.fr). (Seront retenu-e-s en priorité celles et ceux qui auront assisté régulièrement au séminaire).

 

Premier semestre

20 octobre : Séance d’introduction et de présentation du séminaire : Parler du « peuple » en littérature : bases théoriques (approches historiques, sociologiques, lexicographiques).

17 novembre : La chanson populaire

15 décembre : L’interprétation politique des œuvres de fiction, 1re partie

5 janvier : L’interprétation politique des œuvres de fiction, 2e partie

  • Quand interpréter une œuvre de fiction ? (Alice de Charentenay)

27 janvier : « Prolophobie » et mépris de classe

 

Second semestre

4 mars : Lukacs (séance commune avec le séminaire “Lectures de Marx”)

8 avril : A propos d’Eddy Bellegueule (appel à communication jusqu’au 25 mars)

6 mai : Le peuple peut-il s’écrire ?

20 mai : Bakhtine

  • Qui sont Bakhtine(s) ? (Quentin Fondu)
  • Bakhtine, penseur inclassable (Amirpasha Tavakkoli)
  • Bakhtine, Hugo et le grotesque (Jordi Brahamcha-Marin)

17 Juin : La critique féministe (13h30-16h30, 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris – salle A2)

 

SLACLes organisateur/trice-s

Laélia Véron, Quentin Fondu, Jordi Brahamcha-Marin

Anaïs Goudmand, Vincent Berthelier, Alice de Charentenay

Une réflexion sur « Séminaire Littéraire des Armes de la Critique (S.L.A.C.) – 2014-2015 »

  1. Depuis la chute de l’Union soviétique, l’histoire des sciences a connu des avancées importantes. Un objet a toutefois été délaissé : l’utopie scientifique, fascinante et intrigante, parce que située à la frontière entre littérature et science.

    L’objectif de ce colloque est de comprendre comment les fictions ont pu avoir une fonction heuristique, participer de la transformation de l’activité scientifique et reconfigurer les rapports entre science et pouvoir.

    Le questionnement portera d’abord sur les relations entre fiction et sciences, afin d’explorer comment littérature et cinéma se sont appropriés certains des concepts basés sur les découvertes scientifiques et, inversement, comment les sciences se sont servies des imaginaires proposés par les fictions pour étoffer leurs discours, contester les découvertes ou se lancer dans des expérimentations inédites.

    Ce double mouvement est médiatisé par le pouvoir. Aussi, on sera attentif à la commande sociale et aux mécanismes de censure à l’œuvre. À travers ces rapports entre fiction, science et pouvoir, on souhaite également interroger l’idée de progrès et les significations qu’elle a revêtues au cours de la période. Si les autorités soviétiques ont érigé la science en mère du progrès, la certitude dans l’avènement prochain du communisme s’est estompée à partir des années soixante.

    Dans quelle mesure les utopies scientifiques ont reflété cette évolution ? Quels imaginaires ont-elles proposés au public ? Les utopies s’ancraient dans la réalité de leur époque dont elles en révélaient les préoccupations. Dès lors, quelles craintes véhiculaient-elles ? Ont-elles élaboré un discours du risque, voire critique des sciences, que les scientifiques se seraient réappropriés ? Quels en ont été les motifs ?

    http://www.meetup.com/fr-FR/parisestunefete/events/234357078/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.