Séance 2 – ce qu’hégémonie veut dire

Mercredi 9 octobre 2019, École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, salle des Résistants (premier étage, escaliers A et B), 18h-19h30. 

Ouvert à toutes et à tous sans inscription.

Pour cette deuxième séance du séminaire d’élèves consacré aux Cahiers de prison d’Antonio Gramsci, on abordera le cœur de sa réflexion en s’interrogeant sur le concept d’hégémonie. Aujourd’hui, et notamment à travers les usages politiques et médiatiques qui en sont faits, l’hégémonie représente de loin l’apport le plus connu de Gramsci à la réflexion politique. Néanmoins, on peine souvent à en trouver une définition claire, qui ne soit pas seulement une vague affirmation de l’importance de la bataille des idées. On essaiera donc d’analyser la façon dont Gramsci lui-même définit et utilise la catégorie d’hégémonie dans les Cahiers de prison, afin de la replacer dans un réseau de concepts et d’expressions (révolution passive, consensus, bloc historique, etc.) qui lui donnent son sens et permettent d’affiner considérablement les outils critiques de l’analyse gramscienne des situations historiques.