Séminaire littéraire des Armes de la critique (SLAC), 6e année (2018-2019)

Les séances auront lieu une fois par mois environ, le vendredi matin, de 9h à 12h. Elles sont ouvertes à tou-te-s.

Programme prévisionnel de l’année (sous réserve de modifications) :

19 octobre : Qu’est-ce qu’une détermination en littérature ?

  • Présentation du SLAC : histoire, programme, principes (Jordi Brahamcha-Marin, Le Mans Université)
  • Enjeux philosophiques du concept de détermination (Alix Bouffard, université de Strasbourg)
  • Sur le concept de détermination chez Raymond Williams (Marion Leclair, université de Cergy-Pontoise)
  • Un exemple : les réalistes et la question politique (Alice de Charentenay, université Paris 1)

23 novembre : Pratique du théâtre politique (sur le programme de littérature comparée de l’agrégation de lettres modernes)

  • Jouer avec le présent : le contexte de la représentation théâtrale élisabethaine et ses traces dans Richard III (Marceau Deschamps-Segura, université de Poitiers / comédien et metteur en scène)
  • La scène tragique est-elle une mise à l’épreuve du pouvoir monarchique ? Le cas de Cinna (Caroline Labrune, université de Rouen Normandie)
  • Mettre en scène les lois de l’histoire : La Résistible Ascension d’Arturo Ui de Brecht (Quentin Fondu, EHESS-CESSP / université de Bielefeld)

14 décembre : Séance sur les textes au programme des agrégations de lettres

  • Valeurs et temporalités de l’échange dans Le Cousin Pons : collections, transactions, accumulations (Laélia Véron, université d’Orléans)
  • « Vous m’avez tout rendu » : étude de la réception manquée des Mémoires d’une jeune fille rangée (Esther Demoulin, Sorbonne Université)

25 janvier : L’histoire littéraire française et les approches externalistes de la littérature (appel à communication pour le 5 janvier 2019)

  • Remarques sur quelques éditions lansoniennes de Victor Hugo dans l’entre-deux-guerres (Jordi Brahamcha-Marin, université Rennes 2)
  • Les enjeux des approches externalistes dans les études littéraire : l’histoire littéraire à l’épreuve du Premier Empire (Karim Fakoro Sountoura, université des lettres et sciences humaines de Bamako)

22 février : Sartre après Qu’est-ce que la littérature ? (appel à communication pour le 13 janvier 2019)

  • « Les intermittences de la littérature-à-faire » (Patrice Vibert, professeur de philosophie en lycée)
  • « L’engagement du désengagement. Réflexions autour des Mots et de L’Idiot de la Famille » (Giorgia Testa Vlahov, Université de Milan/Université La Sorbonne – Paris IV)
  • « Le Mallarmé de Sartre » (Jordi Brahamcha-Marin, Université Rennes 2)
  • « Le Saint Genet de Sartre » (Alexandre Feron, Université Paris 1):

22 mars : Sociologie des déclinismes en littérature (appel à communication pour le 5 février 2019)

26 avril : La forme et le social : jalons d’une approche matérialiste du style

  • L’école du style (Pauline Bruley – Université d’Angers)
  • Pour une théorie stylistique marxiste : lecture de The Politics of Style (2017), de Daniel Hartley (Marion Leclair – Université de Cergy-Pontoise)
  • Le style comme signal et condition sociale de littérarité (Vincent Berthelier – Université de la Sorbonne)

24 mai : Quelles approches matérialistes pour la littérature contemporaine ?

  • Présentation de l’ouvrage Après la littérature. Écrire le contemporain (Johann Faerber)
  • Retour au réel ? Discours de savoir ? La littérature contemporaine au miroir des partis pris universitaires (Mathilde Roussigné – Université de Paris 8 / EHESS)
  • Approches matérialistes du roman d’entreprise (Aurore Labadie – Université de Paris 3)
  • Qu’est-ce que le réalisme des réseaux ? (Françoise Cahen – Université de Paris 3)