Marx et Heine

par Katharina Jobst et Vincent Berthelier

lundi 10 décembre 2018, 18h30, salle Cavaillès

Heine avec Karl et Jenny Marx

Lors de cette séance il s’agira d’abord de présenter le poète Heinrich Heine, en se focalisant notamment sur la période 1831-1848. Dès son arrivée à Paris, en 1831, Heine s’intéresse au courant du Saint-Simonisme, ainsi qu’aux différentes théories socialistes. Il s’agira donc d’étudier l’influence de ces idées sur l’écriture poétique de Heine, notamment dans son cycle des Poèmes actuels (Zeitgedichte) publié en 1844. Les événements politiques des années 1840 en France et dans les pays germaniques entraînent chez Heine un rejet de toute forme de nationalisme et l’amènent à considérer désormais son écriture comme une arme. Ces années 1840, marquées par son amitié avec Karl Marx à partir de 1843, représentent l’apogée de son écriture politique, même si sa position n’est pas sans ambiguïté. On abordera ainsi dans un dernier temps la relation conflictuelle que Heine entretenait avec les idées du communisme.

La séance sera également l’occasion d’aborder la production poétique de Marx lui-même. Nous retracerons brièvement l’histoire de ces poèmes et proposeront la lecture de quelques uns d’entre eux, parmi les plus représentatifs.

Bibliographie indicative :

Karl Marx, Poésies, L’Insomniaque, 2014.
Marcel Ollivier, Marx et Engels, poètes romantiques, Spartacus, 2014.
Heinrich Heine, Sämtliche Gedichte, Reclam, 1997.
Heinrich Heine, Nouveaux poèmes (Trad. par Anne-Sophie Astrup et Jean Guégan), Gallimard, 1998 [1844].
Heinrich Heine, « Les tisserands Silésiens » (1844) [en ligne]

Notes de la partie « Marx poète ».


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search