Marx et la pensée lyrique

par Dominique Dupart

lundi 5 novembre 2018

à 18h30, salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm

Henri Félix Emmanuel Philippoteaux (1815–1884), Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge (musée Carnavalet)

Les lyriques du premier XIXe siècle, dont on retient surtout Lamartine, ont pensé la politique en regard de la matrice socialiste de leur époque. Si l’échec de la Seconde République a jeté sur eux un soupçon voire un discrédit, on peut considérer que l’idéal communiste tel que le propose Marx par la suite rejoint cette pensée. On s’intéressera aux problèmes de la vie en commun, de la division du travail, et du revenu universel notamment, tels qu’ils apparaissent chez les lyriques pour les comparer à la formulation postérieure qu’en donne Marx.

Dominique Dupart est maîtresse de conférences en littérature à l’université de Lille 3, membre du comité de rédaction de la revue Vacarme et de la revue Écrire l’histoire. Elle a notamment publié  Lamartine. Le Lyrique (collection Tribuns, La Documentation française) en 2011, et Le Lyrisme démocratique, ou la naissance de l’éloquence romantique chez Lamartine, 1834-1849 (Honoré Champion) en 2012. Elle prépare une Anthologie de l’éloquence romantique : 1830-1852 (Chateaubriand, Tocqueville, Guizot, Proudhon, Lamartine, Louis Blanc, …) à paraître en 2019 chez Gallimard.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search