Les socialistes français à la veille de 1848

par Alice de Charentenay

lundi 15 octobre 2018

à 18h30, salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm

Henri Félix Emmanuel Philippoteaux (1815–1884), Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848 refuse le drapeau rouge (musée Carnavalet)

« Les socialistes français à la veille de 1848 » – Alice de Charentenay
« On sait ce qui s’est produit [après 1850] : deux idéologies révolutionnaires au lieu de cent (…). On ne saurait trop dire ce que ce triomphe sans gloire a coûté au marxisme : faute de contradicteurs, il a perdu la vie. » écrit Sartre dans Qu’est-ce que la littérature ?, en 1947. Afin de redonner au vie au marxisme, nous proposons de ranimer ces socialismes vaincus du premier XIXe siècle, qui en sont à la fois une source et ce contre quoi il s’est construit.
Nous commencerons par retracer les contours des socialismes français, héritiers de la Révolution française et promoteurs de 1848. Nous rappellerons les positions des Saint-Simon, Fourier, Louis Blanc, en particulier sur les questions économiques, familiales et sur les questions morales, particulièrement importantes dans leurs discours. »

Bibliographie :
Jean Bruhat, « Le socialisme français de 1815 à 1848 », dans Jacques Droz (dir.), Histoire générale du socialisme, PUF, 1972.
Louis Blanc, L’Organisation du travail, 1840 [en ligne]

La présentation de Dominique Dupart « Marx et la pensée lyrique », qui devait avoir lieu à la suite de celle d’Alice de Charentenay, a finalement été déplacée à la séance du 5 novembre : https://adlc.hypotheses.org/seminaire-lectures-de-marx-a-lens-2018-2019-10e-annee/marx-et-la-pensee-lyrique.

.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search