Avec Derrida, répondre de Marx

par Angel Delrez

lundi 25 mars 2019

à 18h30, salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm 


Ken McMullen, Ghost Dance (1983)

« La question de ce soir pourrait se résumer ainsi : qu’est-ce qu’un énoncé marxiste ? soi-disant marxiste ? Ou plus précisément : que sera désormais un tel énoncé ? et qui pourrait dire « je suis marxiste » ou « je ne suis pas marxiste » ? »

Jacques Derrida, in Spectres de Marx (1993)

Pour une bonne part, il apparaît que les lectures de Spectres de Marx ne puissent manquer de s’adosser à quelque impératif de (dé)légitimation de l’héritage derridien de Marx ou – ce qui paraît dès lors ne pas devoir revenir au même – de l’héritage marxien de Derrida. Pour une bonne part, ces lectures ne paraissent guère être en mesure de se départir d’une sorte d’entreprise de justification qui, par définition, paraît invariablement les condamner à faire, comme on dit, la part des choses entre ce qui y relèverait d’un héritage strictement marxien et, par conséquent, ce qui y relèverait d’un héritage strictement derridien.

Or, c’est précisément à l’endroit de cet impératif de (dé)légitimation et de ce qu’il paraît induire quant aux lectures de Spectres de Marx qui s’y réfèrent, comme à une sorte de leitmotiv, que nous souhaiterons lors de cette séance énoncer quelques réserves. Non pas – tant s’en faut – en vue d’y prendre part et de répondre à cet impératif, mais en vue d’en interroger la (supposée) pertinence, et ce, en vue de faire droit à ce que nous qualifierons, en dernier recours, d’héritage de-Derrida-de-Marx.

*

Pour ce faire, l’on se résoudra à discuter, dans le cadre d’une séance éminemment préliminaire (qui requerra d’être abordée comme telle), deux cas édifiants de lectures de Spectres de Marx ; lectures qui sont autant et pour autant « des cas d’écoles » : la première se trouvant être, par ordre chronologique, une communication de Charles Ramond intitulée « Matérialisme et Hantologie » (2002) et la seconde une intervention de Pierre Macherey intitulée « Le Marx intempestif de Derrida » (2005).

Bibliographie indicative :

  • DERRIDA, J., Spectres de Marx. L’État de la dette, le travail du deuil et la nouvelle Internationale, Galilée (coll. « La philosophie en effet »), 1993.
  • DERRIDA, J., et al, Marx en jeu, Descartes & Cie (coll. « Essais »), 1997.
  • DERRIDA, J., « Du marxisme. Entretien avec Daniel Bensaïd », in Sur Parole. Instantanés philosophiques, L’aube (coll. « Monde en cours/Intervention »), 1999.
  • DERRIDA, J., Marx & Sons, Puf/Galilée (coll. « Actuel Marx Confrontation »), 2002.
  • MACHEREY, P., « Le Marx intempestif de Derrida », CRÉPON, M., WORMS, F. (dir.), Derrida, la tradition de la philosophie, Galilée, 2008.
  • RAMOND, C., « Matérialisme et Hantologie », in Cités (n°30 : « Derrida politique »), Puf, 2007.
  • SPRINKER, M. (dir.), Ghotlsy Demarcations. A Symposium on Jacques Derrida’s Specters of Marx, Verso, 1999.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search