Appel à communication (pour le 31 octobre 2016). Genres et idéologies : les genres de l’essai.

            Le séminaire littéraire des Armes de la critique (SLAC) s’intéresse cette année à la manière dont les genres littéraires peuvent être porteurs, en tant que tels, de discours idéologiques cristallisés, ou refléter par leurs formes une situation historique donnée – Barbéris proposait ainsi de lire le théâtre comme genre par excellence de la société d’ancien régime, et on connaît la fortune des analyses de Lukacs sur le roman comme genre bourgeois. Autrement dit, il s’agit d’aller aussi loin qu’il est possible de le faire dans une analyse matérialiste des genres.

            Cette séance, la troisième de l’année, concernera les genres de l’essai : essais proprement dits, pamphlets, manifestes, discours philosophiques, libelles, traités, etc. On les envisagera à partir de deux questions, liées entre elles :

1) Au-delà des tentatives de typologie statique, que peut-on dire de l’histoire de ces genres : quand naissent-ils, comment évoluent-ils, et surtout, pourquoi ?

2) Dans quelle mesure peut-on dire que ces genres sont intrinsèquement porteurs de certaines tendances idéologiques ?

            On connaît le grand livre de Marc Angenot sur La parole pamphlétaire (1982), qui caractérise le pamphlet par son tropisme réactionnaire ; inversement, il apparaît que le « manifeste » semble facilement investi d’un contenu progressiste ou révolutionnaire, du Manifeste du parti communiste de Marx et Engels aux divers manifestes surréalistes, ou à celui des « 343 » pour la légalisation de l’avortement. Ces analyses peuvent-elles être confirmées, infirmées, précisées ? Et peut-on les appliquer à d’autres genres de l’essai ?

            Nous attendons des propositions de communications en rapport avec les problématiques évoquées ci-dessus. Les interventions pourront prendre la forme d’études de cas, de réflexions, de bilans ou de synthèses théoriques, mais aussi de comptes-rendus d’ouvrage(s) critique(s) ou théorique(s) – sachant que l’un-e des co-organisateur/trice-s du séminaire prendra en charge le résumé et la discussion de La parole pamphlétaire de Marc Angenot. Chaque communication devra durer une vingtaine de minutes. Nous accueillons très favorablement toute proposition en rapport avec le thème de la séance, y compris si elle émane d’un-e non-universitaire, ou d’un-e étudiant-e de premier ou de deuxième cycle. Chaque intervenant-e, s’il/elle le souhaite, pourra voir sa communication publiée sur le site du séminaire :

Séminaire littéraire des Armes de la critique, 4e année (2016-2017)

            La séance aura lieu le vendredi 25 novembre, de 14h30 à 17h30, à l’ENS Ulm (45 rue d’Ulm, Paris 5e), salle à déterminer. Merci d’envoyer vos propositions (150 à 200 mots environ) avant le 31 octobre aux adresses suivantes :

jordi.brahamcha@univ-lemans.fr, alice.de.charentenay@gmail.com.

            Une réponse sera communiquée le 5 novembre au plus tard.