Les écrits de Trotsky sur le fascisme

Pierre Millet 
Lundi 5 décembre 2022 à 18h30

Salle des résistants, 45 rue d’Ulm, 1er étage, couloir AB.

Au regret de son biographe Isaac Deutscher, Trotsky a sacrifié dans les années trente une grande partie de ses projets littéraires à son activité politique réelle et inlassable pour la Quatrième internationale. Il n’a donc pas rédigé l’histoire de la guerre civile russe qu’il projetait, ni de grand livre sur le fascisme. Mais il n’a cessé d’écrire pour sonner l’alarme face à ce qu’il a perçu très tôt comme un danger mortel. Contrecarrer la montée du fascisme en Allemagne et en Europe, impliquait de s’attaquer à la politique portée par les directions des partis qui voulaient représenter et diriger le mouvement ouvrier : les sociaux démocrates et leur politique antisociale et l’Internationale communiste stalinisée et ses formulations théoriques funestes comme le social-fascisme. Trotsky s’est efforcé de définir le plus clairement possible le fascisme et sa variante nationale-socialiste afin d’outiller conceptuellement ses lecteurs et ses partisans dans un combat face à un ennemi, dont la nature semblait difficilement saisissable, voire contradictoire, et dont l’un des tours de force fut sa capacité à apparaître comme un mouvement révolutionnaire radical et anticapitaliste, tout en bénéficiant en sous-main du soutien du patronat.

L’édition la plus complète des écrits de Trotsky sur le fascisme a été publiée en 2015 par les éditions Syllepse. Elle constitue un épais volume de plus de 900 pages, dont les textes ont été rédigés sur deux décennies, de 1922 à 1940. Ils sont issus de brochures ou d’articles au ton souvent polémique et toujours écrits en prise directe avec l’actualité la plus immédiate. Loin des caricatures qui ont pu être faites des approches marxistes du fascisme, selon lesquelles celles-ci n’y verraient qu’un outil dans les mains du grand capital, les écrits de Trotsky se révèlent à la lecture tout en nuances et particulièrement éclairants pour saisir le caractère hybride de ce mouvement politique et sa capacité à jouer des faiblesses mêmes de ceux qui aspirent à le vaincre. On s’efforcera d’en présenter les grandes lignes directrices et les principales articulations théoriques.

 

Bibliographie indicative :

On recommande la lecture de l’édition de référence des écrits de Trotsky sur le fascisme : Léon Trotsky, Contre le fascisme (1922-1940), Editions Syllepse, Paris, 2015.

De nombreux textes de Trotsky sont accessibles en ligne sur marxists.org, dont le recueil « Comment vaincre le fascisme » : https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/cvf/cvf.htm

Parmi ces textes, on recommande en particulier la lecture de « La seule voie » (Octobre 1932), de « Qu’est-ce que le national socialisme » (Juin 1933), ainsi que de « Bonapartisme et fascisme » (Juillet 1934).

Le séminaire est ouvert à toutes et à tous, il ne nécessite aucune inscription préalable.

Enregistrement de la séance :

Retour au calendrier


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
adlc (3 décembre 2022). Les écrits de Trotsky sur le fascisme. les armes de la critique. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ambd


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.