Chantier 7e session. Espace littéraire

Vendredi 6 mai (15h30 – 17h30),  salle Ferdinand Berthier (U207), située dans le bâtiment Jaurès (au 29, rue d’Ulm).

Possibilité de suivre par zoom à partir de ce lien (code secret : 816372).

Gabrielle Adjerad, Quentin Fondu, Marianne Hillion, Mathilde Roussigné : À propos de l’espace littéraire.

Il est devenu commun, dans les études littéraires, de séparer la géographie de la littérature (étude des contextes spatiaux dans lesquels les œuvres sont produites), la géocritique (étude des représentations de l’espace dans les textes eux-mêmes) et enfin la géopoétique (étude des rapports entre l’espace et les formes littéraires). Il s’agira pourtant ici de s’intéresser à des travaux qui, dans une perspective matérialiste, tâchent d’articuler en permanence l’étude de l’espace dans la littérature et l’étude de la littérature dans l’espace, pour reprendre les mots de Franco Moretti.

Comme pour les séances précédentes, il s’agit pour nous de préparer la rédaction du manuel du SLAC, ici à partir de trois grandes questions qui se posent dès lors que l’on tâche, dans la recherche, de prendre en compte l’espace littéraire : comment situer un auteur ou une production dans un espace socio-spatial et que cela apporte-t-il à l’analyse des textes ? Comment faire de l’analyse des déterminants institutionnels une plus-value dans l’approche critique des textes ? Comment dépasser les impensés des catégories nationales ? La séance sera l’occasion de réfléchir à la forme pédagogique à donner à la présentation des outils théoriques mobilisés.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.