Cycle de lecture sur les sociétés précapitalistes (7) – F. Engels, L’Origine de la famille, de la propriété privée et de l’État, chap. 3 à 8

Paul Guerpillon
Lundi 8 avril 2024 à 18h30

Salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm, 1er étage, couloir AB

À partir du chapitre III et jusqu’au chapitre VIII de l’Origine, Engels s’emploie – en continuant de s’appuyer largement sur les travaux de Morgan – à retracer l’évolution des formes d’organisation politique telle qu’elle structure le développement d’une société donnée. L’enjeu est alors de montrer que le gouvernement de type étatique n’est qu’une forme historique parmi d’autres, et de rendre raison de son émergence. C’est seulement à un certain stade du développement des forces productives, duquel découle la production d’un surplus, l’avènement de la propriété et la division de la société en classes sociales antagoniques, que peut s’imposer l’État. C’est ce qu’Engels essaie d’établir à partir de l’étude d’une société sans État (la tribu iroquoise des Senecas : chapitre III) et de trois sociétés anciennes où le moment d’émergence de la forme étatique se laisse repérer (la Grèce ancienne aux chapitres IV et V, la Rome antique au chapitre VI, la société des anciens Germains aux chapitres VII et VIII). Il s’agira donc, en circulant à travers ces différents cas, d’essayer de reconstituer cette théorie engelsienne de la genèse de l’État.

Enregistrement de la séance :

Retour au calendrier


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
adlc (6 avril 2024). Cycle de lecture sur les sociétés précapitalistes (7) – F. Engels, L’Origine de la famille, de la propriété privée et de l’État, chap. 3 à 8. les armes de la critique. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6fs


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.