Hélène Legotien et le marxisme (1944-1980)

Pierre Louisin, La Machine à écrire, peinture à liants résineux sur toile, 60 cm x 81 cm, avant 1960, musée des Augustins (Toulouse)
Crédits photo : Mairie de Toulouse, musée des Augustins – Photo Bernard Delorme

Lucie Rondeau du Noyer
Lundi 25 mars 2024 à 18h30

Salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm, 1er étage, couloir AB

Depuis le meurtre d’Hélène Althusser (née Rytmann) le 16 novembre 1980, on s’est beaucoup demandé s’il était possible de continuer à lire les œuvres de son mari. Il restait en revanche à étudier, dans leur ensemble, les textes que celle-ci a choisi de signer, à partir de 1944, sous le pseudonyme de Legotien. 

Composé de critiques cinématographiques, d’études sociologiques et de notes de travail destinées à rester confidentielles ainsi que d’archives personnelles consultables à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), ce corpus permet d’étudier dans le détail comment, après la Libération de la France, Hélène Legotien est restée marxiste malgré deux difficultés notables : être systématiquement maintenue à l’écart du PCF, où elle militait pourtant avant la guerre et évoluer dans des univers professionnels a priori peu compatibles avec l’expression d’idées communistes, notamment dans leur variante « bolchevique ». 

En retraçant, à partir de ses propres écrits, la trajectoire intellectuelle et professionnelle de Legotien entre 1944 et 1980, je chercherai, évidemment, à lui rendre hommage mais également à montrer, après beaucoup d’autres, que l’histoire intellectuelle du « marxisme occidental » s’écrit aussi au-delà des murs de l’Université et des partis bien institués.

Bibliographie d’Hélène Legotien :

1. Textes publiés

A) Critiques cinématographiques :

  • « Florence est folle », Combat, 15 novembre 1944, p. 2.
  • « Camarade P », Combat, 22 novembre 1944, p. 2.
  • « L’Air de Paris de Marcel Carné », Esprit, janvier 1955, p. 135-138.
  • « Du roman au film », Esprit, juillet 1955, p. 1144-1164.
  • « Le Chant des fleuves de Joris Ivens », Esprit, juillet 1955, p. 1186-1189.
  • « Le Chant des fleuves de Joris Ivens » (extraits), in Abraham Zalzman, Joris Ivens, Paris, « Cinéma d’aujourd’hui », Seghers, 1963, p. 166 et sq.

B) Articles sociologiques  :

  • Gilbert Ancian, Hélène Legotien et Bernard Manlhiot, « Propositions pour une réorganisation des actions de développement rural », Développement et civilisations, n° 38, juin 1969, p. 24-38.
  • Gilbert Ancian, Hélène Legotien et Bernard Manlhiot, « Cultures d’exportation ou cultures vivrières », Rythmes du Monde, n° 43/3-4 (« Préalables au développement en Afrique noire »), 1969.
  • Henri Raymond et Hélène Legotien, « Les méthodes d’enquête par sondage en milieu rural africain », Techniques et développement, n° 8, juillet – août 1973, p. 16-21.
  • « Le rapport des paysans à la terre. Note pour une étude sur les coopératives d’utilisation du matériel agricole (Paris, 1969) », Nouvelles campagnes, n° 18, avril 1982, p. 31 – 35.

C) Enquêtes sociologiques collectives auxquelles Hélène Legotien a participé :

  • Pierre Naville, L’automation et le travail humain. Rapport ď enquête (France 1957-1959), avec la collaboration de Christiane Barrier, Catherine Cordier, William Grossin, Dominique Lahalle, Hélène Legotien, Bertrand Moisy, Jacques Palierne, Gabriel Wackermann, Paris, Editions du Centre National de la Recherche Scientifique, 1961.
  • Alain Touraine, La conscience ouvrière, Paris, Seuil, 1966.

2. Etudes sociologiques produites dans le cadre de la SEDES et destinées à rester confidentielles

  • avec la collaboration de M. Moiroud, « Étude sociologique », p. 40-118 in « Industrie et emploi dans les vallées secondaires des basses Pyrénées », Pau/Paris, Conseil général des Basses Pyrénées/Société d’études pour le développement économique et social, février 1965, 257 pages dactylographiées ronéotypées.
  • autrice unique du deuxième volume d’une enquête menée avec Jérôme Klatzmann et Henri Prugniaud, « La planification interrégionale dans l’agriculture : les obstacles à l’évolution des systèmes de production », Paris, SÉDÉS / Délégation générale à la recherche scientifique et technique, octobre 1967, 4 volumes. 
  • avec Édouard Kleinmann, « Représentation du Mirail auprès des ménages et des promoteurs toulousains ». [s. l.], Société d’équipement de la Haute-Garonne et de l’Ariège / Centre d’études et de recherches sur l’aménagement urbain, 1968, 192 pages dactylographiées ronéotypées.
  • autrice unique de « Les résultats qualitatifs de l’enseignement dans les Etats de l’Afrique Noire francophone » in Problèmes de l’aide à l’éducation dans le Tiers Monde. Paris, section française de l’Association internationale pour le développement, 1970, p. 59 – 117.
  • participation à la rédaction de « L’approvisionnement des villes dans les pays francophones d’Afrique et de Madagascar : enquêtes et perspectives ». Paris, SÉDÉS/SEAE (Secrétariat d’État aux Affaires étrangères chargé de la Coopération), décembre 1972, 5 volumes.
  • avec G. Cancelier et Henri Raymond, « Étude méthodologique générale sur les structures propres au développement rural et régional. Enquête de base au niveau des villages (identification des villages, recherche des indicateurs, questionnaires, méthode de stratification et exemple d’application) ». Paris, SÉDÉS/SEAE (Secrétariat d’État aux Affaires étrangères chargé de la Coopération), mars 1974.
  • autrice unique de « Les problèmes agricoles déclenchés par la création d’une autoroute en rase campagne ». [s. l.], Scetauroute / SÉDÉS, septembre 1975, 116 pages dactylographiées ronéotypées.

3. Notes de travail et versions intermédiaires  produites dans le cadre de la SEDES

  • « Note de méthode sur une activité sociologique à la SÉDÉS », février 1964, 25 pages dactylographiées ronéotypées.
  • avec la collaboration de M. Moiroud, « Étude sociologique », 156 pages ronéotypées.
  • « Trois notes de travail sur le développement rural en Afrique noire », 1966, 11, 14 et 18 pages dactylographiées ronéotypées.
  • « Notes rapides sur les rapports entre économétrie et socio-économie », mars 1967, 8 pages dactylographiées ronéotypées.
  • « Sur les structures internes et externes de l’économie agricole traditionnelle africaine », octobre – novembre 1971, 93 pages dactylographiées ronéotypées.

Enregistrement de la séance :

Retour au calendrier


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
adlc (10 mars 2024). Hélène Legotien et le marxisme (1944-1980). les armes de la critique. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vzsd


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.