Lecture du livre 1 du Capital – Chapitre 23

par Guilhem Mevel
lundi 15 mai à 18h30

Salle des résistants, 45 rue d’Ulm, 1er étage, couloir AB.

Pièce centrale de la septième section du Capital, le chapitre XXIII – “La loi générale de l’accumulation capitaliste” – tente de répondre à une interrogation majeure à peine esquissée par les économistes classiques et les élites politiques bourgeoises, constat paradoxal aux yeux de l’empirisme réducteur : comment se fait-il que le mode de production capitaliste permette une augmentation spectaculaire de la richesse sociale par l’accumulation, tout en laissant une couche croissante des prolétaires dans des conditions de vie misérables, au risque de leur (sur)vie ?

Marx intègre ici les apports conceptuels et critiques des sections antérieures dans une totalité dialectique pour définir ce processus historique contradictoire. Il ne s’agit plus seulement d’aborder les conditions d’accumulation du capital définies par un rapport d’exploitation, mais la totalité dynamique des rapports de classe. Ainsi Marx se propose-t-il de dénaturaliser l’appariement entre offre et demande de travail, en associant transformation de la composition organique du capital et production d’une armée de réserve industrielle, extraction de survaleur et rapports socio-géographiques des classes. Les conditions de vie sont elles-mêmes intégrées à la reproduction élargie du capital, la vie quotidienne des prolétaires rythmée par sa dépossession matérielle et intellectuelle dans sa soumission au capital. De la paupérisation tendancielle au développement de l’antagonisme de classes jusqu’aux mœurs spécifiques à certaines couches prolétariennes, les conditions d’existence des prolétaires sont traitées dans leur ensemble d’après les cycles industriels et les conditions d’accumulation du capital dans ses diverses branches. La critique de l’économie politique bourgeoise et du malthusianisme exige pour Marx de s’intéresser concrètement à la situation de la classe laborieuse des années 1840-1860. Illustré par le cas britannique dans la dernière partie du chapitre, l’exposé tentera de mettre en évidence la surdétermination du despotisme capitaliste dans la sphère de la reproduction tout en soulignant les liens entre système familial, hiérarchie de salaires, objectification de la force de travail et lutte des classes dans des conditions d’accumulation données.

Bibliographie indicative

  • Harvey, David. A Companion to Marx’s Capital. London ; New York : Verso, 2010. 368 p.
  • Hetzel, Ludovic. Commenter le capital : livre 1. Paris : Éditions sociales, 2021. 1189 p.
  • Luxemburg, Rosa. L’Accumulation du capital. Contribution à lexplication économique de l’impérialisme [1913], trad. M. Ollivier et I. Petit, tome V de ses Œuvres complètes, Toulouse, Agone-Smolny, 2019
  • Marx, Karl. Le Capital : critique de l’économie politique. Paris : Éditions sociales, Jean-Pierre Lefebvre (trad.), 2022. Livre I. 816 p.
  • Marx, Karl. Manuscrits de 1844. Paris : Éditions sociales, Émile Botigelli (trad.), 1972. 174 p.
  • Marx, Karl. Manuscrits de 1857-1858 (“Grundrisse”). Paris : Éditions sociales, 1980. Tome I. 452 p.
  • Marx, Karl. Manuscrits de 1857-1858 (“Grundrisse”). Paris : Éditions sociales, 1980. Tome II. 456 p.
  • Sartre, Jean Paul. Critique de la Raison dialectique : théorie des ensembles pratiques. Paris : Gallimard, 1960. Tome I. 755 p.

Enregistrement de la séance :

Retour au calendrier



Citer ce billet
adlc (2023, 13 mai). Lecture du livre 1 du Capital – Chapitre 23. les armes de la critique. Consulté le 26 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ambv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.