MARDI 26 AVRIL

LECTURES DE BELL HOOKS

Lea Gekle et Aurélia Peyrical

bell hooks – sans majuscules – de son vrai nom Gloria Watkins – est une figure majeure du féminisme noir américain. Elle a été d’abord  professeure au sein de divers départements d’anglais – sa formation initiale – puis d’études féministes (Women’s studies) et d’études noires (Black Studies). Elle a publié un très grand nombre d’ouvrages en anglais (USA), depuis le début des années 1980.

Un seul de ses ouvrages est pour le moment traduit et paru en France, d’où l’intérêt, nous semblait-il, de lire attentivement ces textes qui se situent au croisement de la réflexion théorique, de l’expérience vécue et de la pratique politique. Elle aborde principalement les questions d’inter-relations entre les oppressions racistes, classistes et sexistes, tout en proposant des solutions concrètes pour dépasser ces discriminations, à travers principalement d’une conception et d’une pratique engagée de la pédagogie.

Puisqu’il est impossible en une séance de présenter l’intégralité des thèses originales que développe bell hooks, nous nous attarderons plus particulièrement sur sa conception de la « sororité », sur la spécificité de son féminisme afro-américain, et sur son diagnostic quant aux rapports entre féminisme et redéfinition du travail.

Principaux textes utilisés :

Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme, Cambourakis, 2015 (titre original : Ain’t I A Woman ? Black women and Feminism, 1981)

« Sisterhood: political solidarity between women » et « Rethinking the nature of work » in Feminist theory : from Margin to Center, 1984 (non traduit)

– « Sisterhood : Political solidarity between women », in Feminist Review, 1986, traduction en fr. par Anne Robatel, publié dans Black feminism, Anthologie du féminisme africain-amédicain, 1975-2000, L’Harmatan, Bibliothèque du féminisme, Paris, 2008.

– Teaching to transgress, Education as the practice of Freedom, 1994 (non traduit)

Pour préparer la séance vous pouvez télécharger et lire:
1/ « Sororité : la solidarité politique entre les femmes » (version de 1986) ici https://infokiosques.net/spip.php?article1161

2/ Le chapitre IV de « Feminist theory : from Margin to Center »: hooks_Rethinking the nature of work