JEUDI 7 JANVIER

Danse et genre

Laetitia Basselier

Les études en danse se sont développées très en lien avec les études de genre, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, et, plus tardivement, en France (où les deux disciplines sont assez récentes). En effet, on ne peut pas faire l’économie de questionnements sur le genre lorsqu’on étudie un objet tel que la danse : si la danse met le corps au centre de sa recherche, si elle en fait un moyen d’expression, que fait-elle des identités sexuées et genrées ? La danse peut rigidifier les identités, ou au contraire les décloisonner ; elle construit de nouvelles identités féminines/masculines/transgenres. En retour, les études en danse ont permis d’élaborer des questionnements et des concepts féconds pour les études de genre. La séance se présentera en deux temps : d’abord, un rapide panorama des grands questionnements sur le genre au sein des études en danse (questionnements historiographiques, sociologiques, anthropologiques, philosophiques, esthétiques…), et la présentation de quelques ouvrages majeurs dans ce domaine. Puis, un visionnage de quelques extraits de spectacles de danse permettra de voir comment ces questionnements universitaires émergent d’une recherche qui a lieu à même le travail des artistes.