Séance 2: 15 novembre 2013: “De la praxis individuelle comme totalisation” (Livre I, section A) (Hubert Tardy-Joubert)

 

Après avoir situé la Critique de la Raison dialectique dans le parcours de Sartre et étudié l’Introduction de l’ouvrage lors de la dernière séance, nous aborderons  la première grande division intitulée « La praxis individuelle comme totalisation » (Section A, p 193-207).

Ce premier moment de l’ouvrage est consacré à une analyse de la « praxis individuelle », dans sa dimension la plus abstraite (c’est-à-dire abstraction faite de toute société et de tout rapport avec d’autres hommes), pour essayer de dégager la dimension dialectique de l’activité humaine dans son rapport originel avec la matière. Sartre y définit notamment les concepts  de « besoin », « champ total », « praxis », « négation réelle », « travail humain ».

Il s’agira de lire cette section dans son rapport, d’une part à l’existentialisme de L’Etre et le Néant pour voir comment certains concepts sont repris et modifiés, et d’autre à un certain nombre de textes de Marx sur le travail et la praxis.

– notes de l’exposé (à venir)

exemplier (extraits de Sartre et de Marx)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *