Séminaire Littéraire des Armes de la critique (S.L.A.C.) – 2013-2014

 

Malgré plusieurs séances consacrées à des questions littéraires dans le cadre du séminaire Marx (sur William Morris, sur Les Mystères de Paris d’Eugène Sue…), la littérature était jusqu’à aujourd’hui la grande absente des « Armes de la critique ». L’ouverture du S.L.A.C. vise à combler cette lacune. Cette année, nous organiserons nos séances selon deux axes :

-Nous essaierons de dégager des pistes pouvant servir à l’élaboration d’une méthode progressiste et matérialiste d’approche des textes littéraires, à partir notamment de l’étude de théoriciens comme Lukacs, Barthes, Jameson, etc., et de la mise en pratique d’une démarche qui fasse leur part à des disciplines autres comme la sociologie ou l’histoire culturelle ;

-D’autre part et plus classiquement, nous réfléchirons, sur la base des textes littéraires eux-mêmes, à la façon dont la littérature se fait instrument de révolte et de subversion. A partir d’auteurs comme Sade, Lautréamont, les anarchistes du tournant du siècle ou les avant-gardes du XXe, mais aussi certains « anticonformistes » de droite, nous nous pencherons sur ce thème à la frontière de la politique et de la morale, du collectif et du singulier, de la forme et de l’idéologie.
Dans la mesure du possible, nous alternerons les séances consacrées à chacun des deux grands axes proposés. Comme pour les autres séminaires des « Armes de la critique », il s’agira d’un travail collectif, associant largement les participant-e-s aux exposés.

 

Les séances auront lieu un lundi sur deux de 16h à 18h, en salle Info 1 (S1) et Info 5 (S2).

Première séance: lundi 7 octobre.

 

Responsables : Vincent Berthelier, Jordi Brahamcha, Alice de Charentenay, Anaïs Goudmand, Stéphane Partiot.

 

Programme du premier semestre

7 octobre 2013: séance de présentation

21 octobre 2013 : Idéologie et subversion chez Sade (Vincent Berthelier)

4 novembre 2013: Littérature et sociologie (Alice de Charentenay)

18 novembre 2013: Jean Richepin, poète subversif ? (Jordi Brahamcha)

2 décembre 2013: Le structuralisme est-il un progressisme ? (Anaïs Goudmand)

16 décembre 2013: Surréalisme, révolte et révolution (Stéphane Partiot)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *