Lundi 4 mai 2015 : Actualité du concept d’accumulation primitive

Appropriation des terres et gestion des ressources naturelles: des politiques libérales aux politiques néolibérale. Le cas de la région frontalière Guatemala-Mexique

Carine Chavarochette

Au xixe siècle en Amérique latine, les politiques libérales portées par les jeunes États remettent en cause les économies locales indiennes fondées sur la possession collective des terres. La spoliation des terrains et le développement d’une main-d’œuvre servile facilitent ainsi le développement des cultures agro-exportatrices de café ou de banane, portées par des multinationales européennes et états-uniennes.

 Au xxie siècle, les populations indigènes sont confrontées à un nouvel accaparement : celui des ressources naturelles. L’implantation des compagnies minières internationales, les nouvelles cultures mono-exportatrices de palmier à huile ou d’ananas se heurtent aux agricultures vivrières comme dans le passé mais surtout bouleversent l’accès à une ressource naturelle primordiale à la vie humaine : l’eau. En effet, la pollution des sols, des cours d’eau voire des nappes phréatiques modifie le mode de vie des populations.

 À travers l’exemple d’une région frontalière située aux confins du Mexique et du Guatemala, nous tenterons de montrer comment l’idée de l’eau bien commun est remise en cause par celle de l’eau bien marchand. À partir des réformes constitutionnelles mexicaines de 1992, nous analyserons l’évolution des pratiques étatiques dans la gestion de ce bien minéral ainsi que les réactions individuelles et collectives pour faciliter l’accès à l’eau potable.

Indications bibliographiques:

 Carine Chavarochette, « L’État guatémaltèque et les populations mayas : stratégies d’identifications ethniques négociées chez les Chuj (1821-2011), Critique internationale, n°60, p.135-150

 Yvon Le Bot, La guerre en terre maya, Paris, Karthala, 1992, chapitre 2 « Le volcan guatémaltèque (la société rurale entre l’immobilisme, la désagrégation et le changement), p.45-70

 Denis Requier-Desjardins et Aurélie Carimentrand, « Processus de qualification et structuration des filières agro-alimentaires : quels impacts sur le développement rural en Amérique latine ? », Cahiers des Amériques latines, 2009, 54-55 [en ligne]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *