Lundi 3 novembre 2014 : séance d’initiation à la lecture de Marx et d’Engels

La théorie des classes sociales chez Marx

(Alexandre Feron)

Lors de cette séance appartenant du cycle « initiation », nous nous proposons, pour faire suite à la séance précédente sur la polarisation des classes dans le Manifeste du parti communiste, de présenter la manière dont Marx élabore sa pensée des classes sociales.

Comme pour la plupart des concepts importants de Marx, un bon point de départ pour comprendre son approche des classes sociales est d’identifier ce dont il hérite d’autres penseurs. Nous verrons ainsi comment il puise dans les dites « trois sources du marxisme » que sont l’économie politique anglaise, l’historiographie politique française et la philosophie allemande, pour réélaborer de manière originale son concept de classes sociales. L’idée fondamentale est celle du primat du rapport (rapport de production, rapport d’antagonisme entre les classes, c’est-à-dire de la lutte des classes) sur les  éléments du rapport.

Cela nous permettra de revenir sur un certain nombre de thèmes classiques de l’analyse marxiste des classes sociales : le rapport entre la dite « classe en soi » et la « classe pour soi » (Misère de la philosophie) et la question du nombre des classes sociales, des fractions de classes et des différentes possibilités d’alliance de classes. Nous aimerions aussi présenter les différents textes abordant la question du rapport entre l’individu et sa classe, en interrogeant notamment les notions d’ « individu de classe » (Idéologie allemande) ou de « masque économique » (Capital, livre 1).

Enfin, nous voudrions aborder la question de la problématique des classes sociales dans le Capital en essayant notamment de montrer en quoi le concept de « valeur » joue un rôle important dans leur définition.

– Notes de l’exposé (à venir)

Bibliographie indicative :

1/ Textes de Marx

Idéologie allemande (1845-46), Editions sociales, 2014, notamment p 189-207 [formation des classes sociales ; « individu de classe »]

Misère de la philosophie (1847), Editions sociales, 1977, partie II, chapitre 5, p 177-179 [célèbre passage sur la distinction entre classe « en-soi » et « pour-soi »]

Manifeste communiste (1847-48), partie 1 : « Bourgeois et prolétaires », et partie 2 « Prolétaires et communistes » [notamment le début]

Dix-huit Brumaire de Louis Bonaparte (1852), notamment chapitre 7 [passage sur paysannerie parcellaire]

Lettre à Weydemeyer, 5 mars 1852

Capital, Livre I, PUF, chapitre 2 ; et préface à la première édition allemande [sur la notion de « masque économique »]

–       Livre III, chapitre 52 « Les classes ».

2/ Présentations introductives

Bihr, Alain, Les rapports sociaux de classes, Editions Pages Deux, 2012 [présentation très claire]

Durand, Jean-Pierre, La sociologie de Marx, Repères, La Découverte, 1995, chapitre 3 : « Classes, Etat et lutte des classes »

3/ Prolongements : la problématique des classes dans le marxisme

Poulantzas, Nicos, Pouvoir politique et classes sociales, Maspéro, 1968

–       Les classes sociales dans le capitalisme aujourd’hui, Le Seuil, 1974

Sainte-Croix, Geoffroy (de), The Class Struggle in the Ancient Greek World, Ithaca, Cornell University Press, 1981

Sartre, Jean-Paul, Critique de la raison dialectique, Gallimard, 1961

Thompson, Edward Palmer, La formation de la classe ouvrière anglaise, Gallimard/Le Seuil, 1998

Weber, Henri, Marxisme et conscience de classe, UGE 10/18, 1975

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *