Lundi 9 juin 2014: Le débat marxiste sur la transition du féodalisme au capitalisme (Yohann Douet & Alexandre Feron)

Cette séance constitue, d’une certaine manière, la suite naturelle de la séance précédente portant sur « L’accumulation primitive » (Capital I, chapitre 24). Après avoir montré que la séparation entre le travailleur et ses moyens de production et de subsistance était la présupposition nécessaire de la production et de la reproduction capitaliste, et donc que la séparation originelle ne pouvait pas elle-même être un produit du capitalisme, Marx examine, dans ce chapitre, la « préhistoire » du capitalisme, c’est-à-dire les mécanismes non capitalistes de mise en place des rapports capitalistes. Cependant, s’il nous offre ainsi certains éléments fondamentaux pour comprendre le processus de transition entre le mode de production féodal et le mode de production capitaliste, il ne s’agit, en aucun cas, d’une histoire complète de cette transition.

C’est à cette tâche de constitution d’une histoire marxiste de la transition entre le féodalisme et le capitalisme que se sont attelés un certain nombre d’historiens et économistes. Cela a tout particulièrement eu lieu en Angleterre où les représentants les plus importants du marxisme étaient des historiens (Christopher Hill, Rodney, Hilton, Eric Hobsbawm, Edward P. Thompson, Perry Anderson etc). La vitalité de cette histoire marxiste se voit notamment dans les débats historiques et théoriques qui ont rythmé la deuxième moitié du vingtième siècle.

Lors de cette séance, nous voudrions présenter les débats portant sur la transition entre le féodalisme et le capitalisme. On peut distinguer deux grands moments.

Tout d’abord, celui qui suit immédiatement la publication en 1946 de l’ouvrage de l’économiste marxiste britannique Maurice Dobb, Etudes sur le développement du capitalisme. Une critique de l’ouvrage par Paul Sweezy déclenchera, entre 1950-53, d’intenses discussions entre historiens et économistes marxistes au sujet des thèses avancées. Le débat porte notamment sur les causes du déclin de l’économie féodale et la place à accorder dans ce processus au développement du commerce (et donc du capital marchand). Les diverses interventions ont ensuite été rassemblées dans un ouvrage Du féodalisme au capitalisme : problèmes de transition.

La question de la transition ressurgit dans les années 1970 lorsque l’historien de l’économie Robert Brenner publie en 1976, dans la revue Past and Present, « Agrarian Class Structures and Economic Development in Pre-Industrial Europe ». Selon lui, le capitalisme n’est pas né dans les villes pour s’étendre vers les campagnes, mais au contraire, trouve son origine dans les campagnes lorsque des transformations sociales ont donné lieu à une première forme de « capitalisme agraire ». Refusant les explications « objectivistes » de la transition (focalisées sur le développement des forces productives ou sur l’extension du marché), Robert Brenner met en avant le rôle de la lutte des classes dans l’histoire. Il critique, notamment, deux types d’interprétations de la transition, celles qu’il qualifie de « néo-malthusiennes » qui insistent sur les facteurs démographiques (Postan, Le Roy Ladurie), celles qu’il appelle « néo-smithiennes » (Sweezy, Wallerstein, André Gunder Frank) qui font reposer le processus de transformation uniquement sur l’expansion des marchés. Cet article a donné lieu à d’importants débats rassemblés dans l’ouvrage The Brenner Debate.

Indications bibliographiques

 I/ Textes de Marx sur la transition

Capital, Livre I, chapitre 24 « La prétendue accumulation primitive »

– Livre III, Section IV, chapitre 20 « Aperçu historique sur le capital marchand »

– Livre III, Section V, chapitre 36 « Notes sur la période précapitaliste »

– Livre III, Section VI, chapitre 47 « Genèse de la rente foncière capitaliste »

II/ Débat Dobb-Sweezy

DOBB, Maurice, Etudes sur le développement du capitalisme, Maspéro, 1969

DOBB, Maurice, & SWEEZY, Paul (dir), Du féodalisme au capitalisme : problèmes de la transition, 2 vol, Maspéro, 1977

III/ Brenner Debate

ASTON, T. H. & PHILIPIN, C. H. E. (dir) The Brenner Debate: Agrarian Class Structure and Economic Development in Pre-industriel Europe, Cambridge University Press, Cambridge, 1985

BRENNER, Robert, « Agrarian Class Structures and Economic Development in Pre-Industrial Europe », dans Past and Present, 70, février 1976, p. 30-75 ; partiellement traduit dans le recueil BEAUR, Gérard (ed), La terre et les hommes – France et Grande Bretagne, 17-18e siècles, Hachette, 1998, p 187-214

– « The Origins of Capitalist Development: A Critique of Neo-Smithian Marxism », New Left Review, I/104. p. 25-92

– « La base sociale du développement économique », dans Actuel Marx, no 7, p. 65-93

MEIKSINS WOOD, Ellen, L’origine du capitalisme, LUX, 2009 [elle donne un aperçu d’ensemble des débats sur la transition]

– The Pristine Culture of Capitalism : A Historical Essay on Old Regime and Modern States, Verso, 1991.

Democracy Against Capitalism. Renewing Historical Materialism, Cambridge University Press, 1995.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *