Lundi 10 mars 2014: Qui produit et reproduit la force de travail ? Après Marx: Delphy, Vogel et Federici (Anaïs Bonanno, Camilla Brenni & Jonathan Solarte)

 travail_domestique
« Le capitalisme dépend aussi du travail domestique »

 

Cette séance sera consacrée au travail domestique et au problème plus large de la reproduction de la force de travail.

Dès les années 1970, les féministes s’emparent de la question de l’articulation entre division sexuelle du travail et exploitation capitaliste. Il s’agssait alors de soulever des problématiques trop peu traitées par les théoriciens marxistes et négligées par de nombreux mouvements et parties d’extrême-gauche de l’époque. Ainsi les conditions sociales qui rendent possible la reproduction de la force de travail apparaissent comme un impensé du Capital, alors même qu’elles relèvent d’une oppression à la fois genrée et racisée indissociable de l’exploitation capitaliste. Cette conception encore trop étroite de l’exploitation proprement capitaliste ne permettait pas à de nombreuses femmes d’identifier leurs luttes et leurs conditions de travail à celles du sujet révolutionnaire décrit par la théorie marxiste. Ainsi, tout en prenant pour point de départ la critique de l’économie politique de Marx, il s’agissait pour ces féministes matérialistes ou marxistes de se re-situer vis-à-vis de celle-ci, en se démarquant d’elle mais surtout en la réactualisant pour y intégrer l’analyse de l’oppression patriarcale.

Comment articuler, théoriquement et politiquement, production et reproduction? Quelle est l’importance de ces analyses du travail domestique? Et comment nous permettent-elles de mieux comprendre et combattre les oppressions au sein de la société capitaliste aujourd’hui?

 
Bibliographie indicative:
 
Christine DELPHY, L’ennemi principal, Syllepse (Nouvelles questions féministes), tome 1 : Économie politique du patriarcat, 1998
 
Silvia FEDERICI, Caliban et la sorcière, Editions Entremonde, avril 2014
Revolution at Point Zero: Housework, Reproduction, and Feminist Struggle, PM Press, 2012
 
Danielle CHABAUD-RYCHTER, Dominique FOUGEYROLLAS-SCHWEBEL & Françoise SORTHONNAX, Espace et temps du travail domestique, Paris, Librairie des Méridiens, 1985
 
Lise VOGEL, Marxism and the Oppression of Women: Toward a Unitary Theory, 1983; ré-édité par Susan Ferguson et David McNally, Haymarket Books, 2014
– « Domestic Labor Revisited », dans Science & Society, 64(2): 151 – 170, 2000 (et apparaît également dans l’édition de Ferguson et McNally, 2014)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *