lundi 7 novembre 2016

Le marxisme et le chute du « socialisme réel » : le cas du démantèlement yougoslave

(Ana Podvrsic)

        De manière générale, il est possible de distinguer deux sortes d’analyses sur le renversement du « socialisme réel ». Le premier champ est composé d’études définissant les économies socialistes comme une variante du capitalisme d’Etat ; ici, la crise des années 80 est principalement vue comme le début d’un passage ou l’évolution « naturelle » du « capitalisme d’Etat » vers un capitalisme dominé par les acteurs privés. L’autre ensemble d’analyses définit les économies du « socialisme réel » comme un socialisme d’Etat et met en avant le rôle de la dynamique capitaliste internationale ; dans cette perspective, les agents capitalistes mondiaux, et les agents capitalistes locaux, ont utilisé les pouvoirs des États socialistes pour transformer les économies socialistes et subordonner les classes ouvrières à l’exploitation capitaliste.

     Malgré des points de départ antagonistes, ces interprétations partagent une argumentation circulaire et une vision élitiste du changement social. En conséquence, elles sous-estiment l’importance des contradictions propres aux systèmes socialistes et réduisent les couches ouvrières à la position d’acteurs passifs. Nous proposons alors de nous munir d’un cadre théorique marxiste et d’examiner son pouvoir explicatif sur le cas de la crise de l’Etat Yougoslave et du démantèlement de l’ « auto-gestion socialiste de marché ». Nous verrons que le sursaut des nationalismes dans les années 90 s’explique surtout par la formation d’un mouvement ouvrier fort et contestataire que les élites républicaines ont récupéré et canalisé vers les courants culturalistes et sécessionnaires.

La séance aura lieu de 18h à 20h au 29 rue d’Ulm, en salle 235A (2e étage). Elle est ouverte à tou-te-s.

Bibliographie :

  • Burawoy, M. (1985): The Politics of Production: Factory Regimes under Capitalism and Socialism. London and New York: Verso.
  • Chavance, B. et al. (eds.): Capitalisme et socialisme en perspective : Evolution et transformations des systèmes économiques. Paris: La Découverte, 317-348
  • Chavance, B. (1992): Les réformes économiques à l’Est: de 1950 aux années 1990. Paris: Nathan.
  • Clarke, S. et al. (eds.) (1993): What about the Workers? Workers and the Transition to Capitalism in Russia. London and New York: Verso.
  • Centrih, L. (2014): The Road to Collapse: The Demise of the League of the Communists of Yugoslavia. RL Research Paper Series 2, Rosa Luxembourg Stiftung Southeast Europe.
  • Wladimir, W. (ed.): La transition vers le marché et la démocratie. Paris: La Découverte, 210-230.
  • Samary, C., (1988): Plan, marché et démocratie, l’expérience des pays dits socialistes. Cahiers d’études et de recherche 7/8.
  • Samary, C. (2004): Réinsérer la Serbie dans l’analyse de la transition. Rapports de propriété, État et salariat. Revue d’études comparatives Est-Ouest 35(1-2), 117–156.
  • Samary, C. (1994): La déchirure yougoslave: Questions pour l’Europe. Paris: Harmattan.
  • Woodward, S. (1995): Socialist Unemployment: The Political Economy of Yugoslavia, 1945-1990. Princeton: Princeton University Press.

Pour aller plus loin:

  • Grdešić, M. (2008): Mapping the paths of the Yugoslav model: Labour strength and weakness in Slovenia, Croatia and Serbia. European Journal of Industrial Relations 14(2), 133-151.
  • Hayden, R. M. (1992): Constitutional nationalism in the formerly Yugoslav republics.Slavic review 51(4), 654-673.
  • Kovac, M. (1988): The Slovene Spring. New Left Review 171, 115-28.
  • Kuzmanić, T. (1994): Strikes, trade unions, and Slovene independence. Benderly, J. and Kraft, E. (eds.): Independent Slovenia: origins, movements, prospects. Basingstoke: Palgrave Macmillan.
  • Lowinger J. (2009): Economic Reform and the Double Movement in Yugoslavia: An Analysis of Labour Unrest and Ethno-Nationalism in the 1980s. PhD Thesis. The Johns Hopkins University.
  • Magaš, B. (1993). The destruction of Yugoslavia: tracking the break-up 1980-92. London and New York: Verso.
  • Musić, G. (2011): Worker’s management as State Paradigm. Azzellini, D. and Ness, I. (eds.): Ours to Master and to Own: Workers’ Control from the Commune to the Present. Chicago: Haymarket Books, 300–329.
  • Samary, C. (1988): Le marché contre l’autogestion‎: l’expérience yougoslave. Paris: Publisud, La Brèche.
  • Stanojević, M. (1994): Changing Power Structures: Trade Unions, Privatization and the End of Self-Management – The Slovenian Case. The European Journal of Development Research 6, 164–174.
  • Stubbs, P. (1995): Nationalisms, Globalisation and Civil Society in Croatia and Slovenia. Paper presented to Second European Conference of Sociology. Budapest 30 August – 2 September 1995, accessible sur: http://www.hartford-hwp.com/archives/62/066.html.
  • Woodward, S. (1995b): The Balkan Tragedy: chaos and dissolution after the Cold War. Washington D.C.: The Brookings Institution.