Lundi 13 février 2017

Un regard marxiste sur le capitalisme
chinois

(Nathan Sperber)

Cette séance sera l’occasion de problématiser la spécificité du capitalisme chinois actuel à partir d’une perspective marxiste. Il s’agira en particulier de se pencher sur le rôle du parti-État dans la vie économique, phénomène souvent étiqueté “capitalisme d’État” aujourd’hui. Seront examinés tour à tour : la répartition des grands moyens de production entre secteurs public et privé ; les modes de mobilisation du capital financier et industriel public ; l’organisation du personnel du parti-État (cadres) par un système de nomenclature ; la situation de classe des cadres dans les rapports de production au regard de celle des capitalistes privés. Seront également mentionnés les débats entre marxistes sur le caractère ou non capitaliste de la configuration chinoise, ainsi que le discours marxiste officiel du régime sur le socialisme. Il sera suggéré que la differentia specifica de la Chine au sein du paysage mondial actuel est en mesure de stimuler une réflexion plus large sur la versatilité des rapports entre l’économique et le politique sous le capitalisme.

Lectures complémentaires

Écrits marxistes sur la trajectoire des réformes économiques :

– R. Smith, “The Chinese road to capitalism”, New Left Review, 1993.
– M. Hart-Landsberg and P., Burkett, China and socialism: Market reforms and class struggle, Monthly Review Press, New York, 2004.
– J. Andreas, “Changing colours in China”, New Left Review, 2008
– Ho-Fung Hung, “Rise of China and the global overaccumulation crisis”, Review of International Political Economy, 2008.
– K. van der Pijl, “Is the East still red? The contender state and class struggles in China”, Globalization, 2012.

Études sur les élites politiques et la nomenclature :

– J. Burns, “China’s nomenklatura system”, Problems of Communism, 1987.
– E. Brødsgaard, “Institutional reform and the bianzhi system in China”, China Quarterly, 2002.
– J. Andreas, Rise of the red engineers: The Cultural Revolution and the origins of China’s new class, Stanford University Press, Stanford, 2009.

Travaux récents (non marxistes) sur le capitalisme d’Etat :

– M.-C. Bergère, Chine, le nouveau capitalisme d’Etat, Fayard, Paris 2013.
– Li-Wen Lin and C. Milhaupt, “We are the national champions: Understanding the mechanisms of state capitalism in China”, Stanford Law Review, 2013.
– C. Milhaupt and Wentong Zheng, “Beyond ownership: State capitalism and the Chinese firm”, Georgetown Law Journal, 2015.
– B. Naughton and K. S. Tsai, eds., State capitalism, institutional adaptation, and the Chinese miracle, Cambridge University Press, Cambridge, 2015.