Lundi 8 février 2016

En quoi l’expérience yougoslave permet-elle de saisir la nature du néolibéralisme ?

(Ana Podvrsic)

Cette séance se situe en partie dans le prolongement de l’intervention de Guillaume Fondu sur le « socialisme de marché » (séance du 18 janvier 2016). Contrairement à l’idée selon laquelle marché et socialisme seraient des notions diamétralement opposées, nous avons vu, lors de cette séance, que leur conjonction a fait l’objet d’expérimentations politiques et de débats théoriques riches au sein même du dit « bloc » socialiste.

Nous nous proposerons donc de revenir sur la pratique et la théorie du « socialisme de marché » en Yougoslavie. Il s’agira  d’étudier en quoi la construction hybride de l’ « autogestion socialiste de marché », ainsi que son démantèlement nous permettent de comprendre le mode de diffusion et la nature du néolibéralisme. En effet, le projet néolibéral n’a pas seulement été imposé  d’en haut et de l’extérieur, mais a trouvé un appui solide,  quoique contradictoire, dans le système yougoslave caractérisé par la décentralisation économique et territoriale. Nous reviendrons notamment sur les reformes liées à la gestion de la dette souveraine de Yougoslavie dans les années 1980 : nous verrons alors que la nouveauté du projet néolibéral a paradoxalement consisté, non pas à réduire le rôle de l’Etat, mais plutôt à renforcer son rôle institutionnel dans l’encadrement du marché libéral.

Bibliographie

Kardelj, Les contradictions de la propriété sociale dans le systeme socialiste, Anthropos, 1976.

Brus, Socialist Ownership and Political System, Routledge and Kegan Paul Books, 1975.

Samary, Le marché contre l’autogestion: l’expérience yougoslave, Publisud/La Brèche, 1988.

Samary, « Plan, marché et démocratie, l’expérience des pays dits socialistes », Cahiers d’études et de recherche n˙7/8, 1988.

Woodward, Socialist Unemployment: The Political Economy of Yugoslavia 1945-1990, Princeton University Press, 1995.

Jović, Yugoslavia: a state that withered away, West Lafayette, 2009.

Centrih, « The Road to Collapse: The Demise of the League of the Communists of Yugoslavia », Research Paper Series 2, Rosa Luxembourg Stiftung Southeast Europe, 2014.

Fejtö, Histoire des démocraties populaires 1. L’ère de Staline, 1945-1953, Seuil, 1992.

Bockman, Markets in the Name of Socialism: The Left-Wing Origins of Neoliberalism, Stanford University Press, 2011.

Dardot, P. et C. Laval, La nouvelle raison du monde. Essai sur la société néolibérale, La Découverte, 2010.

Panitch et S. Gindin, The Making of Global Capitalism. The Political Economy of American Empire, Verso, 2012.

Panitch et M. Konings, « Les mythes de la déréglementation néolibérale », Cahiers de recherche sociologique n˙52, 2012, p. 87-103.