Lundi 30 novembre 2015

Le mode de production esclavagiste

(Victor Gysembergh)

407px-ClassesAntiques

« Mode de production esclavagiste » : ce concept s’applique, dans la tradition marxiste, aux formations sociales de la Grèce et de la Rome
antiques, mais aussi à un certain nombre d’autres sociétés dont la liste exacte fait débat. En rupture avec les formules figées d’une certaine vulgate, il est souhaitable d’actualiser ce concept en s’appuyant sur les résultats de la recherche en sciences de l’antiquité et sur les apports théoriques d’autres traditions de la pensée critique – féministe, anti-coloniale, etc.

Ce sera l’occasion d’aborder plusieurs questions majeures du matérialisme historique en général, par exemple :

  • Quels sont les éléments définitoires d’un « mode de production » ?
  • Plusieurs « modes de production » peuvent-ils exister simultanément au même endroit ?
  • Peut-on identifier des lois historiques universelles qui président à
    la transition entre différents modes de production ?

Conseils de lecture :

E. Balibar, « Sur les concepts fondamentaux du matérialisme historique », in : L. Althusser et al., Lire le capital.

G.E.M. de Ste Croix, « Classe et lutte des classe dans l’Antiquité », traduction dans la revue Période d’un article initialement paru dans la New Left Review, I/146, juillet-août 1984

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *