Lundi 16 mai 2016 – Lecture des textes d’Engels

Lecture de L’origine de la famille d’Engels (II) : le marxisme et la question de l’Etat

(Yohann Douet)

La séance du lundi 16 mai sera le second volet de notre lecture de l’Origine de la famille, de la propriété privée et de l’État d’Engels. Après avoir étudié la question de la famille la semaine dernière, nous nous pencherons cette fois-ci sur celle de l’État.

Pour cela nous exposerons tout d’abord le propos d’Engels, et tâcherons d’en relever les présupposés, notamment en ce qui concerne la compréhension (évolutionniste) de l’histoire et la conception de l’État (que Lénine reprendra et développera d’ailleurs dans l’État et la révolution).

Suite à cela, nous essaierons de mettre en évidence certaines limites de l’ouvrage, qui sont au moins de deux ordres : limites philosophiques, liées en particulier à une conception trop déterministe et unilatérale du rapport entre économie et politique ; et limites historiographiques, dues à l’insuffisance des connaissances qu’Engels avait à sa disposition. Cette partie critique s’appuiera sur des travaux anthropologiques plus récents, dont ceux de Pierre Clastres (La société contre l’Etat) et d’Alain Testart (L’origine de l’Etat).