14e séance : 29 mai 2013: “On a raison de se révolter. De mai 68 au gauchisme” (Alexandre Feron)

          Sartre-Sorbonne 68

                 Sartre dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne le 20 mai 1968

          
Après avoir travaillé, lors de la dernière séance (le 17 avril), sur le positionnement de Sartre face au gaullisme (en 1958 et pendant les années 60), il s’agit maintenant d’étudier la nouvelle « situation » qui émerge en mai 68.

Un certain nombre de personnes, en parlant de mai 68, ont pu parler d’une révolte « sartrienne », d’abord parce que Sartre était l’un des auteurs les plus lus par les acteurs de mai 68, mais aussi parce que l’événement lui-même viendrait illustrer l’analyse des phénomènes révolutionnaires proposée par la Critique de la Raison dialectique. Mais, Sartre n’est pas seulement une référence théorique pour mai 68, il a également apporté son soutien actif au mouvement : tribunes publiées dans les journaux, interviews de certains dirigeants, visites du quartier latin avec discussions avec les étudiants (au grand amphithéâtre de la Sorbonne le 20 mai, à la Cité Universitaire le 15 juin), et puis, au moment du reflux, à partir de juin, il a été très actif dans la lutte contre la répression.

Mai 68 constitue également une rupture pour Sartre sur un certain nombre de questions. Pour la première fois sans doute depuis l’échec du RDR, Sartre entrevoit la possibilité d’un mouvement révolutionnaire (qu’il appelle « grand mouvement antihiérarchique et libertaire ») extérieur du Parti Communiste (qu’il ne considère plus comme un parti révolutionnaire). Ensuite, les événements de mai l’amènent à remettre en question la place et le statut de l’intellectuel. Contrairement à Raymond Aron qui n’accepte pas la contestation et ne se remet pas en question, Sartre prend peu à peu conscience de la nécessité de se contester soi-même et repenser le rapport des intellectuels aux masses. C’est ce double mouvement qui l’amène à se rapprocher des groupes mao dans les années 70.

Ainsi, lors de cette séance nous voudrions étudier la manière dont Sartre intervient dans la « situation » mai 68, mais aussi la manière dont mai 68 transforme Sartre.

– Notes de l’exposé (à venir)

 

Bibliographie indicative :

a/ Textes de Sartre autour de mai 68

–       « L’imagination au pouvoir. Entretien de JPS avec Daniel Cohn-Bendit », dans Le Nouvel Observateur, 20 mai 1968 ; repris dans Sauvageot, Geismar, Cohn-Bendit, La Révolte étudiant : les animateurs parlent, 1968, p 86-97

Ecrits de Sartre, p 461-468 (extraits des interventions de Sartre au moment de mai 68)

–       Situations VIII, partie II « France », 1972 :

  • « Les Bastilles de Raymond Aron » [interview], dans le Nouvel Observateur, 19-25 juin 1968 ; p 175-192
  • « L’idée neuve de mai 1968 » [interview], dans le Nouvel Observateur, 26 juin-2 juillet 1968 ; p 193-207
  • « Les Communistes ont peur de la révolution » [interview], Der Spiegel, 15 juillet 1968 ; repris dans Les Communistes ont peur de la révolution, 1969 ; p 208-225
  • « Il n’y a pas de bon gaullisme… », dans le Nouvel Observateur, 4-10 novembre 1968 [texte d’une intervention au meeting du 11 octobre 1968 à la Mutualité par le Comité de lutte contre la répression] ; p 226-232

–       On a raison de se révolter, Gallimard, 1974 [discussion entre Sartre, Philippe Gavi et Pierre Victor (Benny Lévy)]

 

b/ Pour situer Sartre dans mai 68

Simone de Beauvoir, Tout compte fait, chapitre 8

Birchall, Sartre et l’extrême gauche, chapitre 17 « De mai à décembre », p 324-337

Cohen-Solal, Sartre 1905-1980, p 759-769

Jeanson, Sartre dans sa vie, « Cinquième période. 1965-1973 », p 239-258

 

c/ Sur mai 68

Epistémon [Didier Anzieu], Ces idées qui ont ébranlé la France, Fayard, 1968, surtout p 78-87 (sur mai 68 et les analyses de la Critique de la Raison dialectique)

Gobille, Boris, Mai 68, La Découverte, 2008

Rotman et Hamon, Génération, T1 « Les années de rêve » (1956-1969), Seuil, 1987

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *