Séance du 4 mars 2013 : Lecture du livre III du Capital, sections 1-2 (Guillaume Fondu)

Lors de cette séance nous continuerons notre lecture du Capital en abordant le livre III et la délicate question de la transformation des valeurs en prix de production, à partir d’un paradoxe, voire d’une contradiction que pointe Marx lui-même: comment concilier la théorie marxienne de l’exploitation (et donc la proportionnalité de la survaleur au seul capital variable) et l’existence de fait d’un rendement des capitaux relatifs à l’ensemble du capital mis en œuvre (constant et variable) ?

A travers une étude du texte du Capital ainsi que des débats engendrés par la publication du livre III et ses critiques néo-classiques (Böhm-Bawerk) et néo-ricardiennes (à partir de la « correction » de von Bortkiewicz), nous nous attacherons à étudier le rapport des valeurs aux prix, incompréhensible dès lors qu’on les rend conceptuellement homogènes en rabattant les premières sur les  seconds, rapports d’échange entre marchandises au lieu de les considérer comme l’expression des marchandises au travail social global.

 

Indications bibliographiques:

Capital, livre III, sections 1-2 (disponible sur marxists.org)

Pour celles et ceux qui souhaiteraient avoir un aperçu des idées abordées sans lire intégralement les sections 1 et 2 du livre III, vous pouvez aller voir:

– les lettres de Marx à Engels d’août 1862 (dans les Lettres sur le Capital) ainsi que

– la « Préface » et le « Supplément » d’Engels au livre III du Capital (disponibles sur marxists.org)

(textes qui ont le mérite de susciter des questions au vu des problèmes qu’ils posent).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *