Séance du 13 mai 2013: intervention de Christophe Darmangeat: « Le marxisme a-t-il été dépassé par la préhistoire ? »

En développant la théorie du matérialisme historique, Marx et Engels ambitionnaient de forger une méthode capable de pénétrer la logique de l’évolution de l’ensemble des sociétés humaines. De leur vivant, des premiers travaux d’anthropologie sociale leur permirent de faire une incursion dans le champ des sociétés primitives, en particulier au travers du célèbre ouvrage L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’Etat.

Quel fut, à cette époque, l’apport de Marx et Engels ? Comment la lettre et la méthode de leurs écrits ont-elles résisté à l’avancée des connaissances sur l’évolution sociale préhistorique ? Le marxisme, élaboré pour comprendre les oppositions de classes, peut-il permettre de déchiffrer les sociétés primitives ? Quelle peut être une approche marxiste des grandes questions que sont, par exemple, la naissance des inégalités, la marche aux classes sociales, ou l’origine de l’oppression des femmes ?

La séance tentera d’apporter quelques éléments de réponse.

 

Christophe Darmangeat est l’auteur de: Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était. A l’origine de l’oppression des femmes (Smolny, 2009; 2e éd 2012) et Conversation sur la naissance des inégalités (Agone, 2013). Il a rédigé la préface pour la ré-édition de L’Origine de la famille d’Engels (Le Temps des Cerises, 2012). Un certain nombre de ses articles sont disponibles sur internet :

« L’évolution des sociétés ? Mais vous n’y pensez pas ! De l’anthropologie, de l’évolutionnisme et du marxisme », dans la revue Commune, n°64, sept 2012

« Le marxisme et l’origine de l’oppression des femmes : une nécessaire réactualisation », dans la revue Agone, n°43, 2010

Il anime également un blog: « A propos du marxisme, de l’anthropologie et de l’évolution sociale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *