Révolution et contre-révolution en Allemagne

par Benjamin Bübaumer – répondant : Friedrich Engels
séance ouverte à toutes et à tous

lundi 4 décembre
à partir de 18h30
29 rue d’Ulm – salle 236

1848_Engels

Introduction

  • L’objectif politique d’Engels: identifier les raisons de la défaite de la révolution et en tirer les conclusion pour que la prochaine révolution soit victorieuse.

  • Contradiction entre une contradiction structurelle et une contradiction conjoncturelle

A. La contradiction structurelle : le développement des forces productives se heurte au cadre imposé par les rapports de production

B. La contradiction conjoncturelle : l’ambition révolutionnaire de la bourgeoisie qui craint le prolétariat qui lui est indispensable pour mener à bien la révolution

  • Présence d’un résidu d’idéalisme dans l’analyse d’Engels

A. L’histoire de la révolution allemande

1. La situation pré-révolutionnaire (1815-1848)

Morcellement territorial (36 Etats, 1 Confédération, 1 Union douanière) ; retard économique ; ascension économique de la bourgeoisie ; exclusion de la bourgeoisie de la prise de décision politique ; montée du prolétariat

2. La révolution éclate (février – mai 1848)

Insurrection en mars à Vienne, puis à Berlin ; impact de la révolution de février 1848 en France ; d’abord une alliance entre la bourgeoisie et le prolétariat ; puis une alliance entre la bourgeoisie et l’ancien régime ; expression de la conscience de classe du prolétariat ; conflit autour de la protection de la propriété privée des moyens de production ; naissance de l’assemblée nationale à Francfort en mars/avril 1848 ; rôle contre-révolutionnaire des slaves

3. La contre-révolution (mars – août 1848)

Division du camp révolutionnaire ; impact de l’écrasement des ouvriers à Paris ; offensives contre-révolutionnaires dès août 1848 en Autriche ; décentralisation de la révolution ; échec de la révolution à Vienne le 1er novembre, à Berlin le 9 ; importance de la lutte armée

4. La consolidation de la contre-révolution (août 1848 – juillet 1849)

Liquidation de la révolution début 1849 ; manque de réactivité de l’assemblée nationale de Francfort ; retour de la lutte hégémonique entre la Prusse et l’Autriche ; 2e vague révolutionnaire en Allemagne à partir d’avril 1849 ; la petite bourgeoisie à l’avant-garde ; contradictions au sein du camp révolutionnaire et défaite définitive en juillet 1849

B. Eléments analytiques

1. Conjoncture, révolution, institutions

Conscience révolutionnaire subjective ; la détermination structurelle des possibilités conjoncturelles ; autonomie de la conjoncture ; la question cruciale de la propriété ; persistance structurelle de la nécessité de révolution ; le parlementarisme dans la révolution ;

2. Les faiblesses du marxisme en 1852

Aspects pré-marxistes et construction des fondements de la théorie marxiste ; téléologie des premiers textes marxistes ; l’influence de l’idéalisme ; des connaissances historiques partielles ; le conflit politique avec Bakounine.

Note : le texte d’Engels est disponible en ligne en français et en allemand.

revenir au programme 2017-2018